Historique du jeûne

L’historique du jeûne est sans doute l’une des plus anciennes approches d’autoguérison. Même dans la nature, les animaux cessent instinctivement de manger quand ils sont malades ou blessés.

Le jeûne existe dans toutes les religions depuis toujours. Les plus connus sont le Carême, le Ramadan et Yom Kippour qui sont des moments où les croyants s’abstiennent de manger en se concentrant sur la prière et le partage.Le jeûne existe au sein de toutes les religions depuis toujours et son historique du jeûne date de longtemps.

Le jeûne, c’est une tradition.

L’historique du jeûne est l’une des plus anciennes approches d’autoguérison.

Le jeûne plus connus sont le Carême, le Ramadan et Yom Kippour qui sont des moments où les croyants s’abstiennent de manger en se concentrant sur la prière et le partage.

Avant l’apparition du médicament et de la pharmacologie, le jeûne était pratiqué régulièrement.

Hippocrate (430-370 Av JC) recommandait le jeûne pour soigner les petits maux et pour éviter les maladies.Hippocrate (430-370 Av JC) recommandait le jeûne pour soigner les petits maux et pour éviter les maladies.

Le jeûne est pratiqué, aux États-Unis par le Dr Dewey à la fin du XIXème siècle et Shelton, grand adepte du jeûne, au cours de la seconde guerre mondiale et en Russie dans les années 50.

Qui ne se souviens pas de nos remèdes de grand-mère qui conseillaient de se reposer et de ne rien manger lorsque nous étions malades…